Les feuilles mortes.

IMG_4544

IMG_4418

IMG_4424

IMG_4563

IMG_4732

IMG_4591

IMG_4603

IMG_4606

IMG_4697

IMG_4780

IMG_4765

1. Saint-Cast la nuit, 2. & 3. Coucher de soleil breton, 4. Fougères, 5. Le Moulin de la Mer, 6., 7., 8. & 9. Brest, 10. & 11. Feu d’automne.

Publicités

Et rien d’autre – James Salter

couv_et_rien_dautre

Portrait glacial de la société mondaine américaine.

J’étais un peu perplexe à propos de ce livre, encensé par la critique.

Il s’agit en réalité de la fresque de la vie d’un homme, Philip Bowman, officier de guerre rentrant à New York, à la recherche d’un foyer et de l’amour. Travaillant dans une maison d’édition, Bowman fréquente le beau monde New Yorkais. On suit peu à peu son évolution dans cette société mondaine, et nombreuses sont les déceptions qui jonchent son chemin. Autant il bénéficie d’une vie professionnelle épanouie, autant ses relations personnelles sont souffrantes. Après un échec marital, les femmes seront toutes synonymes d’affliction.

C’est une image assez bien renvoyée de la société riche américaine, mais pas en soit un sujet qui me captive. De plus, le nombre de personnages ayant une importance relative est bien trop important à mon goût, on se perd un peu parmi tous ces portraits, pourtant assez bien dessinés. Le fil de l’histoire en pâtit sensiblement, d’autant plus que le livre exprime une certaine banalité. Il ne s’agit pas d’aventures, mais de vieillir calmement et sereinement, de trouver un foyer et quelqu’un avec qui le partager. Cette recherche donne au livre une tonalité assez uniforme, où aucun événement ne prend le pas sur l’autre. De plus, les femmes sont cantonnées à un rôle assez désagréable, où la recherche du mariage et de l’argent prend le pas sur les autres désirs. Sûrement est-ce le reflet de la société décrite, mais c’est une image qui me dérange un peu. Le milieu intellectuel qui domine fortement chez les hommes est très peu présent chez les caractères féminins (à quelques rares exceptions prêtes).

Le style de Salter est assez surprenant de prime abord, c’était pour moi une première approche, n’étant pas du tout familiarisée avec l’auteur. Mais les phrases courtes, et parfois interrompues, ainsi que les chapitres parfois aléatoires, donnent l’impression d’un journal de souvenirs ici, où les moments collectés sont ceux que la mémoire à emmagasiné. Certaines phrases sont pour moi, tout simplement mal formulées mais je ne saurais dire s’il s’agit de la traduction ou de l’original, ce qui laisse entrevoir tout de même une distance assez considérable entre l’écrivain et son oeuvre.
Sur la fin, j’ai trouvé que tout cela se déliait un peu, et la lecture était un peu plus agréable au fur et à mesure que le nœud se défaisait, et qui aboutit sur une fin ouverte assez jolie, « offrons nous un moment extraordinaire ».

Et c’est de ça qu’il s’agit, de moments, figés dans le temps, du temps qui passe sans que l’on s’en aperçoive. Et c’est là que réside toute la beauté du roman, cette réflexion sur la temporalité, malgré la froideur qui s’émane des pages.

Crazy Heart – Country Love.

d25b9e2d9e941456891fa89161e39fd2

Listening to : Jeff Bridges – Hold On You

 Chapeau de cowboy, cigarette, whisky & country music
Hier soir, auprès du feu, les couleurs chaudes de l’automne laissant peu à peu la place à la palette de gris hivernale. C’était l’occasion où jamais de jeter un oeil (attentif!) sur Crazy Heart (2010) de Scott Cooper, métrage aux multiples récompenses. Où la performance de Jeff Bridges lui à valu l’Oscar du meilleur acteur (En même temps, le mec à la gueule de l’emploi)
Il interprète un chanteur de Country un peu passé de mode, qui joue dans des lieux de seconde zone, et qui à un fort penchant pour les boissons alcoolisées. Un représentant de la country rock et de son mode de vie hédoniste, issu du Sud Ouest Américain. C’est une fresque touchante, et légèrement triste qui nous est offerte, où l’alcool et la musique ainsi que la paternité et la famille sont au coeur de l’intrigue.C’est au coeur de ce paysage qu’intervient Jean, le personnage de Maggie Gyllenhaal, une jeune journaliste qui entame sa carrière. Rapidement, sa relation avec Bad Blake dépasse le stade de l’interview…
Jeff Bridges, dans son interprétation, nous permet de comprendre les frustrations, cachées derrière l’ironie, et l’abandon de son personnage. Il devient très vite attachant, alors qu’a priori le vieux chanteur de country alcoolique ne l’est pas forcément. Le tout est bercé par une bande originale exceptionnelle, les chansons ponctue le film avec une justesse incroyable. « Pick up your crazy heart and give it one more try ». Composées par T-Bone Burnett et Stephen  Bruton et interprétées à merveille par l’homme du film, Jeff Bridges pour la plupart. Les apparitions de Colin Farell sont tout aussi agréable, dans un rôle discret mais qui a toute son importance. Toute la bande originale est à écouter en boucle (Bon, je suis un peu obsédée par la country et Jeff Bridges du coup…).

Si vous avez de bons films sur la musique n’hésitez pas!

5dcd62c6963b306c1934eddf31229ddf

Quand je dis qu’il a la gueule de l’emploi !

6491d47b8ad3071d55772575400660d5

313778cd79b15c98bb4cf19d3217ed6d

377b32560854be15912e8b7eb219f38c

Un automne en Bretagne

IMG_4409

IMG_4172

IMG_4174

IMG_4138

IMG_4276

IMG_4208

IMG_4261

IMG_4241

IMG_4297

IMG_4391

IMG_4405

IMG_4375

1. La cueillette des pommes 2014 2. & 3. Le coucher de soleil sur la lagune des Sables d’Or. 4. La cueillette version champignons 5., 6., 7. & 8. Le château datant du Moyen-âge de la Roche Jagu, sa vue et sa charpente (sublimes) 9. Le chat en pleine sieste cozy 10.Le port d’Erquy sous l’orage 11. Un ânon sous la pluie 12. La brume avant que le soleil ne se couche.

Snapshots

IMG_1664IMG_1668

IMG_1677

IMG_1681

IMG_1676

IMG_1680

IMG_1639

IMG_1667

IMG_1686

1 : Les vieilles maisons regorgent de trésors ! 2, 4, 6, 8 : Des fleurs pour la Toussaint ! 3 : Les petits détails de la campagne… à Saint Chef. 5 : Même dans la campagne Lyonnaise, Paris nous suit. 7 : Cours d’anatomie à Equita Lyon ; 9 : Rien de mieux que des gobelets Batman pour finir la semaine !

Halloween – Autumn Shades


tumblr_mpsk5hvsOr1rlgpx3o1_400

IMG_6179

798047c3d4d1d0327eba31750607a116

IMG_6256

tumblr_mam28qVzCk1rx3vzeo1_500

IMG_6180

583885944aa640fe56f6dda7b5998a7a

IMG_6187

tumblr_m9tdjze2Df1rq0r8go1_500

IMG_6183

db54c847ef130ea1f170575ccb718f11

IMG_6246

il_570xN.500192225_6mvn

IMG_6184

9d442fe182ef8fbfb215e2b1084a943f

IMG_6208

0beda628144663652a8e0440cf08dd8f

IMG_6254

tumblr_m3khfvsiYo1ql72imo1_500

IMG_6257

eb00d4f3bac1e91a88efad5dbe218019

IMG_6209

Bonjour à tous! Pour Halloween je suis allée faire quelques photos en essayant de capter les couleurs de l’automne, et j’ai rajouté quelques images que j’ai récolté sur le net. Halloween est une fête qui me rappelle beaucoup de souvenirs d’enfance c’est pourquoi je l’affectionne tout particulièrement. Ce soir, ce sera The Rocky Horror Picture Show !

rockyhorrorpictureshowmiam

Snapshots : De Paris à Lyon

IMG_1326

IMG_1342

IMG_1490

IMG_1491

IMG_1507

IMG_1513

IMG_1431

IMG_1356

IMG_1412

IMG_1389

IMG_1581

IMG_1560

IMG_1575

Bonjour à tous! Ce mois-ci c’était le mois du déménagement, un peu difficile mais on est bien installés dans un super appartement! Avant de partir on a pu voir l’inauguration du stade Jean Bouin (1) à Paris et profiter de la vue depuis mon petit studio parisien (2)! Puis j’ai pu profiter de la visite d’une nouvelle ville, en commençant par le musée des beaux arts ! ( 3 & 4 : L. Marqueste – Persée et la Gorgone ; 5 : L. Janmot – Fleur des champs ; 6 : détail d’une nature morte du XIXeme dont je n’arrive pas à me remémorer l’auteur). 7 : Un nouveau venu à la maison, nommé Fluffy! Depuis que nous sommes installés à Lyon, le parc de la tête d’or n’est pas très loin, nous y sommes donc retournés depuis notre première visite cet été ! 8 : la sieste du crocodile ; 9 : un nénuphar ; 10 & 11 : Paysages d’automne ; 12 : fleurs sauvage & 13 : Le petit Lac !